Réforme de l'accès initial à la profession d'avocat

Index des forums > Forum Actualité

PAGES : [ 1 ] [ 2 ]
Le 13/06/2014 à 16:35
1


Inscrit : 12/06/14
Message(s) : 2 
Le marché est peut être saturé sur Paris mais il existe des barreaux en France où personne ne veut y aller parce qu'être avocat à Châteauroux ou à Agen n'est pas "in" ou "tendance" par rapport à Tours ou Bordeaux...(c'est la même chose que pour les médecins).
Je connais des avocats qui plaident dans des coins reculés où l'on y arrive que par le jeu du hasard (comme la panne de voiture...) mais qui dégagent un BNC (bénéfice non commercial) largement supérieur à son confrère Parisien. Quand vous voyez que 6 875 avocats sur Paris soit 1/4 du barreau parisien gagnent moins de 36 000 € net en 2014 je ne peux m'empêcher de penser que le problème est chez eux ...Le collaborateur parisien travaille sans répit sans pouvoir développer sa clientèle personnelle...et quand il se met à son compte, il doit supporter un loyer colossal tous les mois...Bref c'est une question "d'aménagement du territoire"...
Pendant qu'on y est: pourquoi ne pas rajouter 3 écrits de 5 h (droit administratif, droit rural et droit constitutionnel), 2 oraux supplémentaires et une épreuve de sport avec une moyenne obligatoire de 12.5/20...?

Messieurs les "réformateurs": qui rachètera vos cabinets dans 10 ou 15 ans ????? Lorsqu'il y aura 10 cabinets à vendre pour 1 nouveau dans la profession ?

__________________________
1

Poser une question Ajouter un message - répondre
Le 14/06/2014 à 17:30
Modérateur


Inscrit : 25/01/14
Message(s) : 495 
Bonjour,

Liberal, quand vous dites que "6875 avocats, soit 1/4 du barreau parisien gagnent moins de 36000 euros par an", vous voulez dire qu'il y a 27500 avocats sur Paris ?? C'est énorme, puisque il me semble que sur l'ensemble du territoire français, il y a environ 57000 avocats. il reste donc a peine 30000 avocats pour le reste de la France ! Je pense alors qu'en province, il y a plus de chances de gagner sa vie comme avocat qu'à Paris. Quant à la réforme, est-elle vraiment nécessaire ? Je ne le pense pas. Le CRFPA est déjà un examen très sélectif, plus sélectif d'ailleurs dans certains IEJ que d'autres (il vaut mieux passer par exemple le CRFPA à Avignon qu'à Aix-en-provence !). Cela apporterait quoi d'en faire un examen national ? Et plus difficile ?

Cordialement
JG

__________________________
1

Le 22/12/2015 à 13:59
1


Inscrit : 17/11/15
Message(s) : 150 
Bonjour,

Je ressors un peu le sujet vu l'actualité:

http://www.gazettedupalais.com/services/actualites/vie_pro/e-docs/acces_aux_crfpa_lexamen_unique_est_acte_/document_actu_pro.phtml?cle_doc=00002B66

Il semblerait donc que cette fois les choses avancent.

__________________________
1

Le 22/12/2015 à 14:37
1


Inscrit : 03/06/15
Message(s) : 62 
Tant mieux, il serait grand temps d'uniformiser l'examen du CRFPA ! :/

__________________________
1

Le 11/01/2016 à 14:47
1


Inscrit : 17/11/15
Message(s) : 150 
Bonjour,

Vous trouverez en bas de cette page le communiqué des directeurs d'IEJ au sujet de la réforme du CRFPA:

http://sinelege.hypotheses.org/3168

__________________________
1

AJOUTER UN MESSAGE RAPIDE SUR LA DISCUSSION
 
Pseudonyme/nom :
Adresse email :
Mot de passe :
 

PAGES : [ 1 ] [ 2 ]